Moins de vent en Europe au premier semestre de 2021

Les deux plus grands acteurs des parcs éoliens offshore – Ørsted et RWE – ont ressenti au sens propre comme au figuré des vitesses de vent plus faibles au premier semestre de 2021. Ainsi, Ørsted a déclaré que les vitesses de vent du deuxième trimestre étaient parmi les trois pires trimestres en plus de vingt ans. « Nous construisons des parcs éoliens avec une durée de vie moyenne de plus de trente ans et nous n’avons aucune raison de croire que cela va nous mettre au défi structurellement », a réagi le CEO Mads Nipper. RWE a également enregistré des volumes éoliens bien inférieurs en Europe du Nord et centrale par rapport au niveau très élevé de l’année dernière, faisant état d’une baisse de 22 pourcents du bénéfice de son unité offshore. La météo n’est pas le seul défi pour les entreprises actives dans l’industrie éolienne. Certains des plus grands fabricants de turbines au monde ont déjà souligné les prix élevés des matières premières.

Leave a Reply